La mise en place d’un dispositif fiscal autorisant de nouvelles donations exonérées de droits de mutation

 La loi de finances rectificative pour 2020 permet à un donataire de transmettre à sa descendance, une somme exonérée de droits de mutation dans la limite de 100.000,00 euros.

Le donataire a l’obligation d’affecter cette somme, versée entre le 15 juillet 2020 et le 31 juin 2021 :

– soit à la construction de sa résidence principale,

– soit à la réalisation de travaux de rénovation énergétique dudit logement,

– soit à la souscription au capital d’une entreprise dans laquelle il exerce,

dans les trois mois suivant son transfert.

Réseaux sociaux